Du 30 juillet au 6 août, le pasteur sourd d’Estonie, Erik Siht est invité par l’association Espace Ephphatha pour apporter la Parole de Dieu parmi les sourds.

Il était une fois un camp de renouvellement pour sourds chrétiens du 30 juillet au 6 août 2016 à Guebwiller dans le Haut-Rhin encadré de  montagnes vertes, couvertes de forêts et de vignobles avec la « Route des Vins Sud Alsace ». Le soleil était vraiment le bienvenu malgré des averses d’un jour qui étaient bonnes pour les espaces verts et le rafraîchissement.

Un grand merci à l’équipe de l’association Espace Ephphatha pour son organisation. Au premier jour du camp, le camping de 3 étoiles du « Pays Florival » dans un site verdoyant idéalement situé au carrefour des routes les plus touristiques du sud de l’Alsace, a accueilli les arrivées d’Alsace, de la Suisse, de Paris, de Lyon, de Bordeaux et des Alpes de Savoie. Il y avait environ une cinquantaine de personnes. Celles-ci ont passé des vacances agréables avec la facilité et le confort de la vie en camping et ont été installés dans des chalets en bois bien équipés, s’intégrant parfaitement à la nature et ornés de fleurs de couleurs variées, géraniums à la terrasse.

Le 2e jour, le matin au culte, les vacanciers se sont salués, ont fait connaissance dans une ambiance chaleureuse malgré les répétitifs « Chut » pendant le message sur le thème « Hypocrite » prêché par le pasteur estonien Erik Siht, et interprété en LSF par Eric Egler. Ils ont continué à bavarder durant le restant de la journée et ont été invités à l’apéro offert par Espace Ephphatha. L’atmosphère chaleureuse a continué de s’amplifier jusqu’à la fin du camp. Durant ce camp, les participants ont écouté et apprécié des messages : « Ivresse, Exaltation, Commandement et Amour et Mathieu 7 » et ont fini par mémoriser que la bible est un coca-cola : C : Contexte ; O : Observer ; C : Comprendre ; A : Actions pour la maturité spirituelle et la mise en pratique des versets. Sans Coca, nous serions alors des consommateurs de message qui ne conviennent pas à la volonté du Seigneur, à réfléchir ou méditer.

Jour après jour de la semaine, il y a eu la randonnée vosgienne où ils ont admiré le Grand Ballon d’Alsace à 1350 mètres d’altitude et l’étendue des paysages verdoyants parsemés par des villes, des villages, des fermes, des auberges, des circuits incontournables pour les vélos et les marcheurs, au plus haut sommet du massif vosgien sous un vent glacial A la fin, les volontaires ont savouré la luge sur rail « 4 saisons » au massif de Markestein qui est un lieu idéal et privilégié pour la tranquillité et la détente. Dépaysement garanti!

Ils ont également visité l’extension de l’église de Mulhouse « Porte Ouverte » qui accueille 2500 fidèles dont une quarantaine de sourds avec une petite chapelle pour diverses cérémonies et une librairie chrétienne dans laquelle ils ont acheté des livres, des DVD, etc.

Sans oublier les activités pour les enfants qui ont assisté à une « olympiade » organisée par un parisien dynamique et volontaire. Ils ont profité de se baigner à la piscine qui est juste à côté du camping pour se rafraîchir et se défouler.

Et les soirs, les campeurs ont participé aux soirées de louange, à des réunions de prière et ont visionné le film émouvant « WAR ROOM »…

Pour clôturer du camp, ils ont profité des tartes flambées offertes et ont fini par la découverte d’une partie culturelle de l’Alsace : costume et bretzels.

L’ensemble s’est passé à merveille, le bordelais a tenu promesse de revenir l’année prochaine au camp et de même pour une jeune fille épanouie et souriante.

D’autres se préparent à l’inscription pour ne pas louper le prochain et sont fidèles d’assister à chaque camp.

A la prochaine…


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires